Lise Pressac

Journaliste, animatrice, chroniqueuse radio et télé

Si on ne peut plus rien dire alors…

14 avril 2011 by Lise Pressac

 

Je voulais vous parler de l’entrée en vigueur de la loi contre «la dissimulation du visage dans l’espace public», comprenez : le voile intégral.

Ne nous voilons pas la face (sans mauvais jeu de mots), cette loi n’est pas destinée à interdire le port du masque au méchant de Scream ni celui de la cagoule à Michaël Youn.

« Oulala te risque pas sur ce sujet tu vas te faire démolir » me dit-on, le débat est sensible et les idées sur ce sujet sont tranchées.

Très bien, je ne vous dirai donc pas que je trouve normal qu’une femme se dévoile pour aller chercher ses enfants à l’école, lorsqu’elle se rend à la mairie ou autre mais que ce qu’elle fait dans la rue la regarde.

Et je ne vous dirai donc pas que selon moi une loi n’était pas nécessaire sauf à vouloir stigmatiser des extrémistes qui sont minoritaires dans notre pays.

Je ne voudrais pas susciter d’odieux commentaires.

Précisons que pour moi le débat sur la nécessité de légiférer est indépendant du débat sur l’image de la femme que ce voile renvoie.

Dans ce cas je peux peut-être parler du rapport qui propose d’infliger des amendes aux clients de prostituées.

Ah non, on me dit dans l’oreillette que le sujet est aussi chaud… Parce qu’il y a apparemment des gens qui pensent que la prostitution c’est une vocation.

Je ne vous dirai donc pas que pour moi ce sont contre les macs qu’il faut lutter mais ça c’est plus difficile que d’infliger des amendes à des hommes qui trouveront un autre moyen d’assouvir leurs envies.

Je pourrais peut-être évoquer l’idée d’introduire des jurés populaires dans les tribunaux correctionnels.

Projet de loi dont je ne comprends toujours pas l’utilité si ce n’est peut-être l’intérêt électoraliste.

En même temps bizarrement je doute que les familles qui ont du mal à boucler leurs fins de mois se consolent en se disant qu’un jour elles seront peut-être membres de jurés populaires et que rien que ça ça leur fait oublier tous les soucis du quotidien.

Je me risquerais encore moins à parler du projet d’aménagement des concours des grandes écoles Mines-Pont et Centrale-Supelec pour la Pâque juive.

Information du site Mediapart démentie par les organisateurs. (*)

On a décidément du mal avec cette bonne vieille laïcité.

Puisqu’on ne peut plus rien dire sans risquer de déchaîner des passions et opposer des points de vue dénués de raison ne disons plus rien et contentons-nous de nous amuser de nos politiciens.

Ne nous arrêtons pas sur les propos de Claude Guéant : « Les Français, à force d’immigration incontrôlée, ont parfois le sentiment de ne plus être chez eux, ou bien ils ont le sentiment de voir des pratiques qui s’imposent à eux et qui ne correspondent pas aux règles de notre vie sociale. » (le 17 mars 2011 au micro d’Europe 1).

Je rappelle qu’il est ministre de l’Intérieur.

Rions plutôt des bourdes de Frédéric Lefebvre (**) et de Nadine Morano (***).

C’est bien les lapsus, c’est fédérateur, on rit tous ensemble.

Ca évite de se déchirer sur tous les autres (vrais) sujets.


* Projet d’aménagement des concours des grandes écoles pour la Pâques juive http://www.la-croix.com/afp.static/pages/110413192310.jcdebsx0.htm

**  La bourde de Frédéric Lefebvre http://www.youtube.com/watch?v=aSOmAH93DTg

*** La bourde de Nadine Morano http://www.youtube.com/watch?v=QaVr04uaQmk

Be Sociable, Share!

Posted in Non classé |

5 Responses to “Si on ne peut plus rien dire alors…”

  1. la chouette dit :

    on a failli l’attendre celui là (4 mois…)
    tu veux continuer à ne pas en parler ?

  2. Tous les sondages indiquent que la préoccupation n°1 des gens est… L’économie sous toutes ses formes ; chomage, travail, création d’entreprise, etc.

    Mais quand on a élu un gouvernement pro-ultra-libéralisme, il faut pas s’étonner qu’il applique le coeur de cette doctrine ; ne pas intervenir dans les domaines économiques ! Ce qui nous laisse des thèmes guère réjouissant…

  3. LGuenoun dit :

    Si on a besoin de faire des lois pour faire bouger les consciences, alors au moins ça aura servi à quelque chose… à en faire réfléchir quelques uns, réagir d’autres…

    Après chacun est responsable des conneries qu’il peut dit… et ils sont légion au gouvernement.

    Epouse moi ^^

  4. Mère Bordel dit :

    Non, épouse-MOI !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *